Le Taïso est une science du souffle et du mouvement pour acquérir bien-être, équilibre et harmonie. Cette activité est destinée à tous ceux qui désirent entretenir leur corps en douceur.

En Orient, le Taiso existe depuis plus de 5.000 ans et fait partie intégrante de leur culture. Il regroupe un ensemble d’exercices physiques externes et internes destinés à concentrer l’énergie vitale appelée KI, dans un endroit défini du corps. Il ressemble à une  » gymnastique douce  » mais demande en plus un travail de concentration mentale dans l’exécution des mouvements. Le Taiso est une excellente méthode pour préparer son corps à la pratique des arts martiaux traditionnels. Il s’adresse aussi à tous ceux qui souhaitent pratiquer un sport alliant la souplesse, grâce à la pratique des étirements, et l’harmonie des mouvements.

Ces mouvements lents, doux et harmonieux permettent aux pratiquants de prendre conscience du flux d’énergie qui circule dans les méridiens. Cette méthode contribue à apporter une solution à de multiples problèmes de la civilisation moderne, notamment la gestion du stress et la maîtrise du corps.

Composition d’une séance de Taïso

1.         L’échauffement

Chaque entraînement débute par un échauffement des quatre axes : tête, hanche, genoux, chevilles. Vient ensuite le travail approfondi et lent d’étirement et d’assouplissement des différentes parties du corps dans le but de rendre l’élasticité aux muscles et de débloquer les articulations.

Les exercices sont exécutés en harmonie avec la morphologie de chacun, sans à-coups, ni force, pour permettre au corps de se détendre dans les postures.

Les exercices se pratiquent avec un contrôle respiratoire. La respiration sera profonde et maîtrisée, en harmonie avec le mouvement exécuté. Elle permet la prise de conscience de son corps ainsi que le contrôle des émotions. Grâce à un travail régulier, chaque pratiquant selon son âge et ses capacités retrouvera une souplesse qui lui sera bénéfique dans toutes les situations de la vie quotidienne.

2.         Le Tai Chi Chuan

Le Tai Chi Chuan est un art martial ancestral chinois.

A première vue, le Tai Chi Chuan ressemble surtout à une sorte de danse composée de mouvements lents et continus. En Chine, on peut voir, tôt le matin, des groupes de gens dans les parcs publics effectuer de lents mouvements, si lents qu’ils sont presque imperceptibles.

Le Tai Chi Chuan est à la fois un exercice de défense et une technique thérapeutique pour rester en bonne santé. Il agit à différents niveaux, le principal restant l’apprentissage de la relaxation et la fluidité des mouvements.

Le mouvement lent qui le caractérise n’est pas qu’une gymnastique douce. Il allie les techniques d’arts martiaux à la circulation du QI, l’énergie ou souffle interne, en utilisant les techniques de stretching des muscles profonds, formant ainsi un exercice complet tant du point de vue physique que mental. Un entraînement de Tai Chi Chuan fait travailler toutes les parties du corps d’ordinaire peu utilisées par l’homme occidental, comme les muscles intercostaux durant le mouvement, le diaphragme pour la respiration et les appareils tendineux. Petit à petit le corps s’assouplit, et cette simple action est bénéfique pour toute personne qui avance en âge. En effet, plus le corps vieillit, plus il a tendance à se raidir, ce qui favorise l’émergence de troubles comme les douleurs articulaires.

Grâce à un entraînement constant, des moines chinois ont découvert qu’une association judicieuse de l’énergie physique et mentale permettait de se défendre efficacement, que ce soit contre un adversaire ou une maladie, et de rester en bonne santé jusqu’à un âge très avancé.

Le Tai Chi Chuan a pour objectif fondamental d’apprendre à se relaxer. En ce sens,  » se relaxer  » ne signifie pas s’amollir, mais plutôt utiliser son corps aussi efficacement que possible, sans tension musculaire. Sur le plan mental, la concentration tranquille qu’exige le tai chi chuan apporte la sérénité d’esprit qui remet en perspective les tensions de la vie courante. Il procure tolérance et égalité d’humeur.

Les bienfaits du tai chi chuan sont nombreux : il augmente la souplesse et la mobilité du corps, réduit les tensions et le stress en développant l’énergie intérieure et la quiétude de l’esprit ce qui permet de réagir rapidement et efficacement à toute situation conflictuelle.

3.         Le Shiatsu

La séquence se termine par une séance de Shiatsu. Shiatsu est un mot japonais qui signifie littéralement  » pression digitale « . Il vient du mot shi qui veut dire  » doigt  » et atsu qui veut dire  » pression « .

Le Shiatsu consiste en un enchaînement de pressions rythmées le long des méridiens au travers desquels circule l’énergie et qui relient entre eux tous les organes et toutes les fonctions du corps. Les pressions sont exercées principalement par les pouces du praticien.

Il a pour objectif de détendre ou de tonifier le corps. Il vise également à soulager le mental et à réajuster l’équilibre énergétique. Il permet d’évacuer le stress, si fréquent dans nos sociétés occidentales, d’apaiser le mental et de retrouver un état de bien-être. Il améliore la circulation sanguine, facilite la respiration et soulage tensions et raideurs.

Après une séance de Shiatsu le corps est détendu et libéré des tensions accumulées au courant de la journée.