Succès à l’examen DIF pour 3 gradés du budo-kaï

Le Budo-Kaï renforce les rangs de ses instructeurs en supportant trois de ses gradés pour l’examen fédéral au sein de la FFKDA : Pero MILJUS, Philippe KISTER et Patrick K.

les diplômés, Michel G. et Rolan R.
les diplômés, Michel G. et Roland R.

Le DIF ou Diplôme d’Instructeur Fédéral est un diplôme reconnu par la fédération française de karaté, délégataire du ministère jeunesse et sports. La formation se déroule une fois par an dans la région Alsace (Mulhouse) et demande un investissement important de la part des candidats. Une dizaine de journée de cours le samedi ou le week-end, plus quatre stages d’expert ou des participations à des manifestations de karaté, font partie du programme d’octobre à avril.

Les matières enseignées pour le DIF sont : législation, fonctionnement de la fédération, anatomie & physiologie et comme matière principale, la pédagogie. Les évaluations se font en contrôle continu sur les contenus des cours mais c’est la dernière épreuve de mise en pratique de pédagogie qui constitue l’examen pratique final. Un jury composé d’un formateur et d’un expert/arbitre/pratiquant de karaté évalue votre manière de structurer un cours sur tatami. Le thème est tiré au sort le jour de l’examen. Vous présentez ensuite votre cours avec des figurants se prêtants au jeu, après l’avoir rédigé sur papier et remis aux jurés. S’en suit un oral de vingt minutes avec le jury pour justifier votre prestation.

Outre l’apport de connaissances, cette formation amène une ouverture sur la pratique des arts martiaux. Les candidats au DIF 2013 autres que Nihon Taï Jitsu/Goshin Jutsu étaient issus de disciplines diverses comme : karaté défense, krav maga, karaté contact et bien sûr en majorité les différents styles de karaté traditionnel. Parmi toutes ces pratiques, le Budo-Kaï a encore surpris et interessé par sa capacité d’adaptation et son originalité. Nous avons pu créer des liens avec ces représentants d’autres clubs mais également avec la ligue d’Alsace de karaté comme le président souvent présent et les formateurs.

Nous remercions particulièrement le responsable de la formation Michel GROSHENNY et sa jeune équipe pour leur symphathie, leur esprit d’ouverture et leur dynamisme. Nous remercions également notre club pour son aide dans le financement de la formation, qui montre sa volonté de former ses cadres et donc d’apporter aux pratiquants du Budo-Kaï une formation de qualité.

Pour finir, nous remercions spécialement notre senseï Roland RUBENTHALER pour son soutien et ses encouragements tout au long de la formation mais aussi pour sa présence le jour de l’examen. Notre plus grande satisfaction a été pour nous, non pas d’obtenir le diplôme en soi mais de lui faire honneur sur le tatami. Pendant 20 minutes sur 3 tapis différents s’est exprimée … l’ombre du guerrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *